SFR Presse
Le Figaro
2 novembre 2018

Grayson Perry, un Oscar Wilde percutant de l’art anglais

INTERVIEW  Star en Grande-Bretagne pour ses céramiques et ses émissions, cet esprit vif adepte du « cross dressing » est le roi de la Monnaie de Paris jusqu’en février.

Valérie Duponchelle

3 min

Valérie Duponchelle
Valérie Duponchelle

Grayson Perry, 58 ans et des jambes de show girl, c’est un chaud-froid permanent. Une créature à faux cils démesurés, aux paupières bleu turquoise et au brushing sixties. Et une voix de camionneur qui s’impose comme au théâtre par la netteté de son phrasé et l’acuité de ses remarques, aussi inattendues et vives que les aphorismes d’Oscar Wilde. Derrière la mascarade revendiquée du « cross dressing

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :