SFR Presse
Le Figaro
25 octobre 2019

Surveiller et punir ?

N/A

2 min

B ien sûr, c’est plus commode. Il suffira de présenter son visage pour être identifié et les tâches administratives en seront allégées. C’est plus commode et c’est pour notre bien. En ces temps troublés, ma bonne dame, deux sûretés valent mieux qu’une ! Généralisons donc la surveillance. Telle est la logique qui préside à l’expérimentation de la technique de la reconnaissance faciale. On ne douter

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :