SFR Presse
Sciences et Avenir
28 juin 2018

Des guerres de clans presque fatales au sexe masculin

Rachel Mulot@RachelFleaux

2 min

Rachel Mulot@RachelFleaux
Rachel Mulot@RachelFleaux

Des chercheurs tentent de comprendre pourquoi les hommes reproducteurs ont presque disparu au néolithique. C'est une explication sanglante que proposent aujourd'hui des chercheurs américains au paradoxe du « goulet d'étranglement du chromosome Y » qui a sévi vers 5000 avant J.-C. Alors que la population néolithique croissait et prospérait, très peu d'hommes sont en effet passés à la postérité biol

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :