SFR Presse
Sud Ouest
27 mars 2019

Algérie : le pouce baissé

Yves Harté

2 min

Yves Harté
Yves Harté

La seule voix capable de se faire entendre au sommet de l’État algérien a rendu son verdict. Le général Gaïd Salah a tranché. Il a appelé à ce que le président Bouteflika soit déclaré inapte à diriger son pays. Il a donc fallu qu’un militaire dise ce que le monde entier, et ce que toute la nation, savaient : le président en exercice était un corps vacant. Une parole a suffi. Un processus légal va

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :