SFR Presse
Libération
25 juillet 2018

Nouveau retard à l’allumage pour l’EPR de Flamanville

Initialement prévue pour 2012, la mise en service du réacteur est cette fois reportée à 2020. Le temps de refaire une cinquantaine de soudures.

4 min

La pression du gendarme du nucléaire était trop forte. Confirmant des informations de Libération datant du 31 mai, la direction d’EDF a reconnu mercredi que le réacteur EPR de Flamanville dans la Manche, dont les travaux ont commencé en 2007, allait accuser un nouveau retard d’au moins un an et qu’il n’entrerait pas en service avant l’année 2020. Ce réacteur à eau pressurisée (REP) de 1 650 mégaw

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :