SFR Presse
Midi Libre
19 mai 2019

Qui trop embrasse mal étreint ?

2 min

Ne dit-on pas « qui trop embrasse mal étreint » ? À ce jeu-là, les vagues successives de décentralisation des trente dernières années auraient dû nous pousser à la méfiance. Retour en arrière. L’État, concédant être trop loin des territoires, a délégué une partie de ses compétences. Acte après acte (Mauroy/Deferre en 1981-1983, Raffarin en 2003, loi Maptam, Loi NOTRe…), l’État a fait mine de trans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :