SFR Presse

« On pilote les voitures avec lesquelles on s’amusait petits »

Vainqueur avec Toyota en 2018, Fernando Alonso vise la passe de deux ce week-end aux 24 Heures du Mans.

David Charpentier

2 min

David Charpentier
David Charpentier

Le vagabond de la course automobile poursuit son chemin. Après deux titres de champion du monde en F 1 avec Renault (2005 et 2006), l’Espagnol Fernando Alonso tourne la page de l’endurance ce week-end au Mans.  Eliminé dès les essais aux 500 miles d’Indianapolis, ce qui remet en cause provisoirement sa quête de la triple couronne (victoires au GP de F 1 de Monaco, au Mans et à Indianap

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :