SFR Presse
Le Figaro
3 décembre 2018

Griezmann croit au sacre en 2019

Martin Couturié

1 min

Comme en 2016, Antoine Griezmann s’est classé troisième du Ballon d’or, mais a tenu à garder le sourire lundi soir. « Comment j’ai accueilli la nouvelle ? Il ne fallait pas venir me voir les deux jours après qu’on me l’a annoncé (sourire), a plaisanté le Madrilène. C’est une immense fierté d’être sur le podium, d’être champion du monde. Je me devais d’être là par respect pour les autres joueurs. C

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :