SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

11 Novembre, « brutalisation » et service universel

Ferry, Luc

3 min

Curieusement, plus on avance dans le temps, plus la violence inouïe qui caractérisa le premier conflit mondial nous semble absurde. Nous éprouvons de plus en plus de peine à nous représenter ce que nos malheureux « poilus », qui pour une part étaient encore des gamins, ont pu endurer comme atrocités au fil d’une guerre si vaine que les « morts pour la France » nous apparaissent désormais dava

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :