SFR Presse
Le Figaro
16 juin 2018

La difficile prise en charge des enfants clandestins de la Goutte d’Or

Stéphane Kovacs

3 min

UN BONHOMME recroquevillé dans la soute d’un camion qui traverse l’Espagne. Un autre, tout rond, brandissant un drapeau marocain. Au mur du local du Centre d’action sociale protestant (CASP), au cœur du XVIIIe arrondissement de Paris, les dessins malhabiles retracent le parcours des mineurs marocains qui errent, depuis dix-huit mois, livrés à eux-mêmes, dans le quartier de la Goutte d’Or. Cet hive

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :