SFR Presse
Lire
28 mai 2019

SLADE HOUSE

2 min

Mais qu’est-il vraiment arrivé à ceux que l’on a appelés, au fil des ans, « les disparus de Slade Alley » ? Depuis plusieurs décennies, une véritable malédiction semble en effet s’abattre sur cette minuscule ruelle, non loin d’un pub dénommé « Renart et Mâtins »… En 1979, le malheureux petit Nathan Bishop en fera les frais. À l’invitation de Lady Norah Grayer, le garçon et sa mère – qui abuse un p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :