SFR Presse
Sud Ouest
27 décembre 2018

Pas de procès, faute de « charges suffisantes »

1 min

RWANDA L’attentat contre le président Habyarimana avait été l’épisode déclencheur du génocide de 1994 Pas de procès, faute de « charges suffisantes » : des juges d’instruction français ont rendu, le 21 décembre, une ordonnance de non-lieu dans l’enquête sur l’attentat contre le président rwandais Juvénal Habyarimana. Ils ont suivi les réquisitions du parquet de Paris, réclamant, en octobre, l’aban

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :