SFR Presse
La Dépêche du Midi
19 décembre 2018

La soirée entre « amis » bascule dans la mort

Jean Cohadon

3 min

Jean Cohadon
Jean Cohadon

« Vous avez fumé du collyre, pas de l’atropine ! », Me Tiffany Duiege, avocate des parents d’Eva, insiste. confirme, surpris. « Taha a regardé la notice. Il a vu que dans la composition se trouvait de l’atropine. Il a confié que c’était hallucinogène. On a essayé… » Cette nuit du 27 juillet 2015, quand ils ont débarqué chez Eva Bourseau vers 1 h 30 rue Merly, à Toulouse, Zak et Taha voulaient la c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :