SFR Presse

L’argent de Boris Boillon ne venait pas de Kadhafi

2 min

Encore une piste qui se ferme, laissant bredouilles les juges de l’affaire libyenne. Au terme de minutieuses vérifications à travers le monde, il est établi que les liasses de billets découvertes en possession de Boris Boillon, diplomate et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, n’avaient rien à voir avec le financement de la campagne présidentielle de 2007, et pas davantage avec des remises d’arge

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :