SFR Presse
Libération
16 octobre 2018

«The Predator», chemin de proie

Dialogues mordants, esthétique vintage années 90 : trente ans après l’original, Shane Black ressuscite son alien pour une traque sans grandes surprises.

3 min

La seule présence de Shane Black suffisait à extraire cet épisode du torrent de bouses estampillées «Predator» qui a ruisselé jusqu’en salles ces vingt dernières années. Coauteur et acteur du survival originel de 1987 (le maigrichon à lunettes, c’était lui), film d’action à l’os sublimé par un John McTiernan au sommet de son art, le fougueux scénariste promettait par son seul talent de dialoguiste

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :