SFR Presse
Sud Ouest
28 janvier 2019

Il court, il court, le furet… après les lapins du parc

1 min

Les lapins sont devenus la bête noire du Parc bordelais. Estimés à 1 000 au printemps, ils seraient désormais 3 000. Une prolifération qui ne va pas sans dégâts : massifs et les jeunes arbustes détruits, galeries et trous creusés, dangereux pour les chevilles. Ils s’attaquent même aux vieux arbres en mangeant leur écorce, deux sont ainsi condamnés. Pour « revenir à une population plus normale », l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :