SFR Presse
Le Figaro
11 novembre 2019

Appels au calme et à l’organisation d’élections « crédibles »

Thierry Portes

1 min

Sans surprise, les présidents cubain et vénézuélien, Miguel Diaz-Canel et Nicolas Maduro, ont, avec Moscou, dénoncé un « coup d’État ». Le ministère russe des Affaires étrangères a notamment souligné que « les évènements ont pris une tournure rappelant le scénario d’un coup d’État ». Mais le président élu argentin, Alberto Fernandez, a, lui aussi, parlé de « coup d’État ». Comme l’Espagne, qui a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :