SFR Presse
L'Indépendant
15 juin 2019

L’or noir pris en otage

2 min

1 like

Les États-Unis accusent toujours l’Iran d’être responsable de l’attaque de deux pétroliers dans le golfe d’Oman, près du détroit d’Ormuz, pour perturber le marché mondial, laissant craindre une nouvelle confrontation entre Washington et Téhéran. L’armée américaine diffuse une vidéo montrant, selon elle, une patrouille des Gardiens de la Révolution islamique (GRI), le corps d’élite de l’armée iran

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :