SFR Presse
Le Figaro
1 août 2019

PMA : le « progrès » comme fatalité

Du pacs à la PMA et demain la GPA, le supposé progrès est comme une roue crantée qui jamais ne retourne en arrière, analyse le professeur de philosophie politique *.

Delsol, Chantal

4 min

3 likes

On a l’impression d’un énorme rouleau compresseur. Ceux qui se sont opposés au pacs sous le gouvernement de Lionel Jospin non seulement ont été débordés et marginalisés, mais se sont vu imposer dix ans plus tard le mariage entre deux personnes de même sexe. Face à cette loi, ils se sont mobilisés comme jamais : des manifestations monstres, dont le pouvoir a eu beaucoup de mal à minimiser l’ampl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :