SFR Presse
Le Figaro
18 juin 2019

Privatiser ADP, c’est défendre l’idée d’un individu et d’une société adultes

Être favorable à la privatisation d’ADP signifie qu’on refuse le fantasme d’un État parfait et qui serait seul apte à protéger le corps social contre tous les maux, argumente l’essayiste*.

Erwan Le Noan

4 min

Erwan Le Noan
Erwan Le Noan

Depuis le 13 juin, le processus de recueil des signatures en faveur d’un référendum sur la privatisation d’ADP est lancé. Une bataille démocratique s’engage, dans laquelle les opposants font fuser les arguments. Ils invoquent la souveraineté nationale, faisant mine d’ignorer que la police aux frontières ne sera pas privatisée - et que certains de nos passages transfrontaliers sont déjà délég

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :