SFR Presse
L'Express
4 juin 2019

Les fausses promesses faites à Alstom

L. M.

1 min

L. M.
L. M.

Une mauvaise nouvelle de plus pour l’industrie française. Quatre ans après avoir acquis la branche énergie d’Alstom, General Electric (GE) va supprimer 1 050 postes sur le site de Belfort. Difficile ne pas faire le parallèle avec le millier d’emplois que le groupe américain promettait de créer et qui lui avait permis d’emporter l’adhésion du gouvernement français... « Belfort a un avenir industrie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :