SFR Presse
Var Matin
15 mars 2019

... et des moustiques qui se mettraient à piquer l’hiver

1 min

Parmi les espèces nuisibles dont la prolifération est liée de près ou de loin au réchauffement climatique, il y a finalement l’embarras du choix, de la méduse aux chenilles processionnaires. Mais pour cette fois, parlons des moustiques, une autre spécialité locale. Du côté de Hyères, on en connaît un rayon sur la question, avec notamment « des seuils de nuisance intolérables atteints l’an dernier

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :