SFR Presse
Libération
23 août 2019

«Parler de féminicide, c’est montrer que ça n’a rien de romantique.»

1 min

Fait rarissime, alors que le terme «féminicide» est encore très peu employé par les magistrats, la procureure d’Auch, Charlotte Beluet, a évoqué un «probable féminicide suivi d’un suicide» après la mort d’un couple dans le Gers fin août, rapporte le Monde. Selon le quotidien, c’est l’une des premières fois qu’un magistrat utilise publiquement ce terme, dont la reconnaissance légale est une demande

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :