SFR Presse
Libération
27 novembre 2018

«Il y a de graves violences qui se préparent»

Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadera, appelle la communauté internationale à lever l’embargo sur les armes pour, dit-il, permettre à l’armée de regagner du terrain.

2 min

Dans le pays encore traumatisé par les affrontements intercommunautaires de 2013-2014, les cris d’alarme se multiplient en cette fin d’année pour dénoncer le retour de la violence dans plusieurs régions. Actes de vengeance téléguidés par des seigneurs de guerre qui règnent sur de vastes territoires, affrontements entre groupes rivaux : ce sont souvent des incidents sporadiques liés à des enjeux tr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :