SFR Presse
Libération
7 novembre 2018

Une femme visée par la première «injonction pour fortune inexpliquée», émise au Royaume-Uni en raison de suspicions portant sur son train de vie somptuaire, comparaîtra ce jeudi devant la justice britannique

1 min

après une demande d’extradition formulée par l’Azerbaïdjan. Ce type d’injonction vise à combattre les effets de la corruption internationale sur le sol britannique, notamment le blanchiment d’argent. Zamira Hajiyeva avait été arrêtée la semaine dernière à Londres, conséquence de cette demande d’extradition émise par Bakou, où elle est menacée de poursuites pour escroquerie. Elle comparaît pour con

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :