SFR Presse
Le Figaro
9 août 2019

En Tunisie, les candidats à la présidentielle se bousculent

Après la mort de Béji Caïd Essebsi, le scrutin a été fixé au 15 septembre.

Maryline Dumas

3 min

1 like

Maryline Dumas
Maryline Dumas

MAGHREB C’est la fin du suspense. Des personnalités importantes - comme le chef du Parlement ou le premier ministre - ont choisi cette dernière journée de vendredi pour se rendre à l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). Au total, une soixantaine de personnes (sous réserve de validation) se sont portées candidates à l’élection présidentielle anticipée du 15 septembre. Un cale

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :