SFR Presse
Paris Match
18 octobre 2018

DAVID, SON COUSIN : « A 4 HEURES DU MATIN, ON A SUPPLIÉ LES GENDARMES DE NOUS LAISSER ALLER CHEZ LELANDAIS. MAIS ILS ONT APPLIQUÉ LE RÈGLEMENT, “PERSONNE NE QUITTE LA ZONE” »

De notre envoyée spéciale en Isère Emilie Blachere

6 min

3 likes

De notre envoyée spéciale en Isère Emilie Blachere
De notre envoyée spéciale en Isère Emilie Blachere

«Nous étions tellement heureux d’être ensemble, se souvient encore Séverine, la tante maternelle de Maëlys. Une famille nombreuse, simple, très unie.» Alors, la nuit, elle ne rêve pas, elle revoit le mariage. Et particulièrement ce moment, à 2 h 45, quand les grands-parents ont voulu emmener Maëlys pour dormir chez eux. Mais l’enfant leur a dit qu’elle préférait rester… jouer. Jusque-là, c’était u

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :