SFR Presse
La Dépêche du Midi
1 septembre 2019

Un Calo très « chabada »

J.-M. L. S.

1 min

A Cannes cette année, cela avait donné une belle montée des marches. Le couple Anouk Aimée-Jean-Louis Trintignant, reformé 53 ans après « Un homme et une femme » et sa Palme d’or, cela avait de la gueule ! Sauf que ce film bourré de tendresse (mais tournant un peu en boucle) a laissé le public de marbre. A peine 200 000 entrées alors que la version d’origine avait bouleversé 4,2 millions de specta

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :