SFR Presse
Le Télégramme
30 juillet 2019

Permanences de députés LREM dégradées. Vigilance et condamnation unanime

1 min

La classe politique a dénoncé, lundi, une nouvelle série de dégradations de permanences de députés LREM, parfois emmurées ou taguées après la ratification du Ceta, voire saccagées comme, à Perpignan, en marge d’une manifestation de gilets jaunes. La direction centrale de la sécurité publique a envoyé, lundi, des « consignes de vigilance » demandant des patrouilles mobiles autour des permanences qu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :