SFR Presse
Santé Magazine
4 juillet 2018

TAMPONS BIOS ET CUPS NE LE RÉDUISENT PAS

1 min

Une nouvelle étude française* montre qu’ils sont même un peu plus à risque ! Les tampons en coton bio ne font pas mieux que les autres tampons : la quantité d’air entre leurs fibres augmente le risque de prolifération du staphylocoque doré responsable du syndrome de choc toxique (SCT). Quant aux coupes menstruelles, ou cups, elles augmentent le risque par rapport aux tampons, en raison de l’air pr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :