SFR Presse

Dans les cabinets médicaux, "les gens n’ont pas de compassion"

1 min

Au-delà des simples manquements à la politesse, les secrétaires médicales sont souvent les premières à être victimes de violences verbales, voire physiques. “Déjà, la politesse n’est pas toujours au rendez-vous, explique une salariée de SOS Nord avant de poursuivre, mais le pire c’est que les gens n’ont pas de compassion”. La jeune femme raconte que la salle d’attente peut contenir jusqu’à 40 pers

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :