SFR Presse
Libération
25 décembre 2018

Renault-Nissan : Ghosn et son bras droit crient au «complot international»

2 min

La trêve des confiseurs va-t-elle s’inviter dans l’affaire Renault-Nissan ? Carlos Ghosn devrait demeurer en détention jusqu’au 1er janvier. En revanche, son ex-bras droit à la tête de Nissan, l’Américain Greg Kelly, a été libéré sous caution par le tribunal de Tokyo. Il devra verser en cash 557 000 euros pour pouvoir goûter aux joies de la liberté retrouvée. Carlos Ghosn espérait aussi être libér

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :