SFR Presse
Le Figaro
3 juillet 2018

Parcoursup toujours suspecté d’opacité

Près de 112 000 bacheliers sont encore « en attente » de réponse pour l’enseignement supérieur et 20 000 ont essuyé uniquement des refus. Plusieurs élus demandent la « transparence » sur les critères définis par les universités.

Caroline Beyer

2 min

Caroline Beyer
Caroline Beyer

ÉDUCATION N’en déplaise à ses détracteurs, la plateforme Parcoursup impose un changement de paradigme dans le monde de l’orientation. Hier, les bacheliers pouvaient s’inscrire dans l’université et la filière de leur choix, quels que soient leur cursus et leur profil. Désormais, les universités ont accès à leurs dossiers scolaires, qu’elles doivent ensuite classer. Une sélection que dénoncent, à ga

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :