SFR Presse
L'Union
23 mai 2019

Condamné pour une fausse alerte

1 min

L’auteur d’une fausse alerte à la bombe sur un vol EasyJet Lyon-Rennes en janvier, un étudiant rennais de 23 ans qui ne voulait pas que ses parents viennent le voir, a été condamné à Rennes à neuf mois de prison avec sursis. L’étudiant avait utilisé un logiciel pour modifier sa voix. Géolocalisé par l’intermédiaire de son smartphone, il avait été interpellé. La visite de ses parents ? « Impensable

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :