SFR Presse

Alonso n’a plus faim de F1

J. B.

2 min

J. B.
J. B.

L’Espagnol a confié que sa décision de quitter la discipline était relative "au pauvre spectacle" offert en piste. En prélude des 6 Heures de Silverstone auxquelles il participe ce week-end au volant de son prototype Toyota (lire en page 29), avec qui il est sous contrat jusqu’à fin 2019, Fernando Alonso a commenté, pour la première fois, sa décision de ne plus rouler en Grand Prix l’an prochain.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :