SFR Presse
Libération
24 novembre 2019

La balade des sens heureux

Des déambulations silencieuses à Aubervilliers avec le trompettiste américain Craig Shepard à la marche électromagnétique de la musicienne allemande Christina Kubisch à la Gaîté lyrique, les promenades sonores aiguisent l’esprit à toutes les strates du réel.

6 min

Bien avant qu’un homme politique se pique d’associer marche et progrès, les artistes ont compris que flâner ouvre l’esprit. En arpentant les rues, les chemins ou les boulevards, le paysage se pare de mille choses singulières et la vie intérieure s’enrichit… Rousseau trouve la rêverie lors de promenades en solitaire et Baudelaire est le flâneur du fugitif. La dérive urbaine a aussi été prônée par l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :