SFR Presse
L'Union
26 décembre 2018

Le routier décédé a fait un infarctus et un AVC

1 min

L’autopsie réalisée sur le corps du routier décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Écriennes (lire notre édition du dimanche 23 décembre) a révélé que le chauffeur avait subi un infarctus et un accident vasculaire cérébral. De plus, cet Alsacien âgé d’une cinquantaine d’années avait deux tumeurs dont il n’avait visiblement pas connaissance. Pour rappel, il est décédé avant de changer le pneu d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :