SFR Presse
Le Figaro
24 septembre 2018

L’Élysée tétanisé par le ras-le-bol fiscal de la classe « moyenne supérieure »

Macron met le holà au matraquage que son parti était prêt à proposer.

Jean-Pierre Robin

4 min

Jean-Pierre Robin
Jean-Pierre Robin

Les quinquennats se suivent et se ressemblent, leurs rythmes se reproduisent à l’identique, réglés comme du papier à musique. Fin août 2013, quinze mois après l’entrée de François Hollande à l’Élysée, Pierre Moscovici, ministre des Finances, déclarait tout à trac : « Je suis très sensible au ras-le-bol fiscal » (que ressentaient alors les Français). Mi-septembre 2018, après seize mois d’une présid

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :