SFR Presse
Le Télégramme
14 novembre 2018

Commotion. « Même un choc anodin... »

Rémy Quéméner

3 min

Rémy Quéméner
Rémy Quéméner

Chaque année en France, environ 200 000 personnes sont victimes de commotion cérébrale dans le cadre de leur sport. Et pourtant, 60 % d’entre elles continuent leur pratique, sans se douter des risques. « Il y a un gros travail de pédagogie à mener », rappelle le docteur Jean-François Chermann, neurologue, qui était en conférence à l’Université de Bretagne Sud à Vannes, mardi soir. > Jean-François

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :