SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

Une révolution aux Puces de Saint-Ouen

ENCHÈRES  La colère gronde après l’accord signé entre le propriétaire du marché Paul-Bert-Serpette et la société Millon pour une plateforme de ventes en ligne.

Béatrice de Rochebouët

3 min

Béatrice de Rochebouët
Béatrice de Rochebouët

Chiner, un plaisir à l’ancienne, ou enchérir en un clic, une pratique actuelle : ces deux procédés peuvent-ils cohabiter ? C’est l’intime conviction de Jean-Cyrille Boutmy, président de Studyrama qui a racheté en 2014 les marchés Paul-Bert et Serpette, aux Puces de Saint-Ouen. Mais dans ce lieu mythique au nord de Paris où les acheteurs espèrent y faire des trouvailles, les 350 marchands ne sont

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :