SFR Presse
Le Figaro
7 décembre 2018

Désordre public

N/A

2 min

5 likes

J’ai embrassé un flic », chantait Renaud, en évoquant cette journée du 11 janvier 2015 où la France « Charlie » faisait la haie d’honneur aux CRS. Aujourd’hui, la majorité silencieuse compte sur nos forces de l’ordre pour protéger la maison commune. L’infime minorité qui veut les affronter n’est plus composée de manifestants mais d’un agrégat d’individus aux objectifs distincts. Dans le désordre :

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :