SFR Presse
Le Figaro
18 juin 2019

Dans la tête de Bunuel

CINÉMA Avec « Bunuel après l’Âge d’or », Salvador Simo brosse le portrait d’un cinéaste complexe.

Nathalie Simon

2 min

Nathalie Simon
Nathalie Simon

Salvador Simo était venu au festival d’Annecy il y a vingt-cinq ans et rêvait d’y revenir. C’est chose faite avec son long-métrage Bunuel après l’Âge d’or qui a reçu la mention du jury le week-end dernier. Le cinéaste espagnol raconte comment son compatriote a réalisé un documentaire, Terre sans pain, sur les conditions de vie misérables des habitants de la région reculée des Hurdes (Estrémadure).

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :