SFR Presse
Le Figaro
11 avril 2019

Le casse-tête de la privatisation d’ADP

La loi Pacte a été définitivement adoptée jeudi. Mais rien n’est arbitré pour les modalités du désengagement de l’État, alors que le climat politique se tend.

N/A

1 min

La procédure de référendum d’initiative partagée (RIP), initiée mardi par des parlementaires contre la privatisation d’ADP, est surtout un coup politique. A priori, elle ne devrait pas avoir de conséquences concrètes. La loi Pacte, qui ouvre la possibilité de privatiser l’opérateur des aéroports de Paris et la Française des jeux (FDJ), a été adoptée jeudi. Néanmoins, ce RIP est un signal : le gou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :