SFR Presse
Le Figaro
25 avril 2019

Le chimiste Bayer n’en finit plus de payer le rachat de Monsanto

Il a perdu 40 % en Bourse. Les indemnités à payer aux victimes du glyphosate s’annoncent lourdes.

Anne Bodescot

3 min

Anne Bodescot
Anne Bodescot

CHIMIE Ce sont des actionnaires très remontés que Werner ­Baumann, le patron de Bayer, affrontera ce vendredi, lors de l’assemblée générale annuelle du géant allemand de la chimie. Car c’est lui qui a décidé, trois semaines seulement après son arrivée à la tête du groupe en 2016, de racheter l’américain Monsanto, en passant outre sa réputation sulfureuse. Il y a quelques semaines encore, cet ancie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :