SFR Presse

pour l’éternité

2 min

Jamais le très venerable haut-lieu des confins audois de la haute-garonne n’avait encore connu les joirs d’une consécration hexagonale. C’est désormais chose faite. Par Philippe Alary C’est bien connu, les plus belles histoires commencent bien souvent dans la douleur et parfois même dans les larmes. Au printemps 2018, le « Fécévé » pleurait ainsi Michel Billac, dirigeant emblématique s’il en est,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :