SFR Presse
Libération
13 février 2019

Giani Stuparich, lignes du front en 1915

Fait de premières fois et du bruit de la guerre, le journal du Triestin retrace le parcours d’un soldat qui fuit l’armée autrichienne pour rejoindre les troupes italiennes.

3 min

De l’autre côté du front, par-delà les chevaux de frise, les tranchées, la pluie d’obus, se tient Trieste, sa ville, alors incluse dans l’Empire austro-hongrois mais plus pour longtemps. Parfois, au gré des mouvements de troupe, le grenadier Giani Stuparich, 24 ans, qui a fui l’armée de François-Joseph pour rejoindre celle de l’Italie, voit sa cité natale au loin. Et son cœur, plein de patriotisme

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :