SFR Presse
Le Figaro
10 décembre 2018

Il était une fois un opéra méditatif

CHRONIQUE Pour le Festival d’automne, Peter Sellars met en scène « Kopernikus », le seul opéra du regretté Claude Vivier. Mais son parfum baba cool finit par être ennuyeux.

Christian Merlin

2 min

Christian Merlin
Christian Merlin

Le Festival d’automne 2018 aura été l’occasion de raviver le souvenir d’une des personnalités les plus singulières de la musique dite contemporaine : Claude Vivier. Rien que sa biographie suffirait déjà à auréoler le compositeur québécois d’une aura romanesque. Né en 1948 de parents inconnus qui l’ont abandonné, recueilli par une famille adoptive, il devient novice chez les maristes et se destine

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :