SFR Presse
L'Équipe
25 avril 2019

L’ex-président Rosell relaxé

1 min

L'ex-président du FC Barcelone Sandro Rosell a été relaxé faute de preuves dans une affaire de blanchiment qui lui avait valu vingt-et-un mois en détention provisoire, jusqu’en février. Lui et cinq autres personnes, dont son épouse, étaient accusés d'avoir blanchi des commissions liées à la vente de droits de diffusion de matches du Brésil, ainsi que des sommes provenant du contrat de sponsoring d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :