SFR Presse
Libération
5 août 2019

Le secrétaire, du cachet et des cachettes

Serrures invisibles, cassettes et tiroirs qui se déploient… Rivalisant d’ingénierie, les ébénistes et serruriers du XVIIIe siècle ont conçu des meubles capables de mettre à l’abri bien des secrets.

2 min

Complément indispensable de la porte dérobée : le meuble à secrets. Son nom l’indique bien : le secrétaire est le roi de la catégorie. Cette cache à papiers, qui servait aussi d’écritoire, connut son apogée à la fin du XVIIIe siècle et sous le Premier Empire. Tout concordait alors : le talent des ébénistes, celui des serruriers et autres spécialistes des mécaniques fines et, enfin, le goût des dor

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :