SFR Presse
Corse Matin
28 octobre 2019

Écoles privées : "Ce n’est plus l’islam qui compte"

1 min

Que l’athée qui n’a jamais scolarisé son enfant dans un collège catholique pour lui assurer un avenir meilleur leur jette la première pierre. Lors d’une table-ronde autour des écoles privées musulmanes, trois chefs d’établissements l’affirmaient : ce n’est plus l’islam qui attire en premier mais "la rigueur et le taux de réussite" des établissements privés. À Marseille au sein d’Ibn Khaldoun avec

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :